Victimes de crimes d'honneur

Ici, vous pourrez en savoir plus sur le soutien que vous pouvez obtenir en tant que victime de crime d'honneur.

Les crimes d'honneur peuvent comprendre les actes suivants : Privation de liberté, usage de la force, menaces, harcèlement, mauvais traitements, protection d'un criminel, entrave à la justice, assassinat ou tentative d'assassinat. Ceux-ci sont généralement commis contre une personne considérée comme ayant tâché l'honneur de sa famille, ou risquant de le faire.

Souvent, le crime est perpétré par plusieurs personnes d'une même famille avec pour motif de sauver l'honneur de cette dernière. Par honneur, on entend ici la valeur d'une personne ou d'une famille aux yeux des autres. Un honneur perdu peut être considéré comme préjudiciable à la réputation d'une famille et à ses relations sociales au sein de son groupe ethnique.

Aide et assistance

Si vous avez été offensé(e)ou menacé(e), vous pouvez vous adresser à la police, aux services sociaux ou à une permanence pour les femmes s'il en existe une dans votre voisinage. En général, les permanences pour les femmes sont en relation avec les services sociaux et peuvent, en cas d'urgence, vous aider à trouver un logement protégé et à contacter différentes autorités. Il existe des logements protégés dans plusieurs endroits de Suède, où le personnel est spécialisé dans l'aide aux victimes de crimes d'honneur. Vous avez droit à un logement protégé tant que c'est nécessaire et jusqu'à que vous ayez obtenu de l'aide à trouver votre propre logement.

La police examine les faits, et s'il y a lieu de continuer d'enquêter. Comme vous avez été victime d'un acte criminel, vous serez convoqué(e) pour un interrogatoire. La police interrogera également les auteurs présumés et les témoins, comme des membres de la famille et d'autres personnes concernées. L'enquête pourra résulter en un procès contre un ou plusieurs auteurs.

D'ordinaire, la police effectue une analyse des menaces et des risques et peut, lorsque c'est nécessaire, vous aider à vous protéger, avec, par exemple, une alarme anti-agression.

Au sein de la police, il existe également des coordinateurs de victimes d'actes criminels ou des agents similaires œuvrant à soutenir les victimes d'actes criminels. De nombreuses autorités de police travaillent en outre avec des organisations à but non lucratif comme les permanences pour les femmes ou les jeunes filles.

Conseil de la partie civile

Vous pouvez être assisté(e) par un conseil de la partie civile, souvent un juriste, chargé de défendre vos intérêts. Vous pouvez aussi obtenir l'aide d'un assistant au témoin qui travaille bénévolement et donne des renseignements pratiques ainsi que de l'aide en liaison avec le procès. Cette assistance n'est pas payante.

Mer om hedersrelaterade brott på svenska

Till toppen